El Foro

Sois le bienvenu sur cet humble forum

Vous n'êtes pas identifié.

#1 09-03-2009 20:44:12

Corsaire
Administrator
Lieu: Rueil-Malmaison
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 194
Site web

Le semi de Paris

Ca commence à devenir un petit rituel, quelques coureurs ci et là aux abords du RER A, et des milliers pour prendre la ligne 1, direction le Château de Vincennes. Des milliers, oui 25 000 inscrits pour le semi marathon de Paris, dont sept petits So@tiens. Notre boss avait convenu d'un rendez-vous à l'entrée du sas violet correspondant à l'objectif de boucler la course en 1h50. Sauf qu'il y avait vraiment trop de monde, et sur les sept qu'auraient dû constituer la Dream Team So@t, nous fûmes quatre à nous retrouver. Les sardines que nous étions avons pu accéder à la ligne de départ avec treize minutes de retard sur les premiers partants. Dans cette marée humaine, je me suis vite rendu compte qu'il serait difficile de signer un bon chrono. Aussi je me suis résigné à essayer de "rester groupir", mais c'était comme dans le métro, ou les fêtes de Bayonne, vous vous faites remuer dans tous les sens, et avec la "pression" le groupe perd rapidement ses éléments, même si nous étions au pas sur les deux premiers kilomètres (6mn25 au kilomètre). Au-dessus du périf, une ouverture s'est présentée pour deux d'entre nous, le bas-côté y était assez large, et remontant la file, nous avions la sensation grisante de surfer sur la vague, nous sautions de trottoirs en trottoirs, souvent derrière des spectateurs, et plus occupés à les éviter (des passants qui pensaient profiter d'allées piétonnes improvisées et qui ont dû halluciner devant ce raz de marée humain !) qu'à regarder le paysage (Nation, Bastille, les Quais de Seine, ..) nous nous sommes rapidement perdus de vue. Cette partie de chat perché sur les trottoirs a pris fin vers le 16ième kilomètre : d'une il n'y avait plus de trottoirs, et de deux, mon genou m'a poliment prié de ralentir. C'est dans ces grands moments que tout semble s'acharner contre vous, la douleur naissante, la pluie battante, le froid tétanisant et encore cinq kilomètres dantesques ... Vers le 18ième, mes douleurs s'étaient quelque peu estompées, mais en longeant les cors de chasse qui claironnaient l'orée du Bois de Vincennes, j'étais incapable de remettre les gaz. Dans ces conditions, j'ai tout de même réussi à battre mon précédent record, de plus de 1000 mètres : je suis passé de 20 à 21.1 kms wink. Non, sérieusement, ma moyenne a baissé (12.74 km/h) et j'ai terminé mon calvaire en 1h 39mn 23s.

Le diplôme signé par Delanoë

http://cedric.corsellis.free.fr/images/sport/7006421.jpg  http://cedric.corsellis.free.fr/images/sport/6997846.jpg

Je dois être sado, car je continue à y prendre goût, et dimanche j'enchaîne avec le semi d'Antony ...

Dernière modification par Corsaire (14-03-2009 12:26:19)


http://cedric.corsellis.free.fr/images/icon_pirat.png

Hors ligne

 

#2 10-03-2009 12:50:41

kranine
Jedi
Date d'inscription: 07-01-2007
Messages: 31

Re: Le semi de Paris

Félicitations !

T'as fini combien ?

Hors ligne

 

#3 10-03-2009 13:25:36

Corsaire
Administrator
Lieu: Rueil-Malmaison
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 194
Site web

Re: Le semi de Paris

C'est écrit sur le diplôme, 7447 ième à l'arrivée ("Classement officiel") et 4243 si l'on tient compte de la différence entre les temps d'arrivée et de départ ("Classement réel").


http://cedric.corsellis.free.fr/images/icon_pirat.png

Hors ligne

 

#4 10-03-2009 14:19:20

kranine
Jedi
Date d'inscription: 07-01-2007
Messages: 31

Re: Le semi de Paris

tu m'excusera mais j'avais pas regardé le "diplôme". Encore mes félicitations et merde pour celui d'Antony.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB 1.2.14
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson